Partager cet article

Elles peuvent rapidement être un fléau pour nos animaux mais également pour nous.

Elles sont vectrices de maladies et peuvent donc contaminer nos animaux.

De plus, une invasion de puces arrive plus vite qu’on ne peut l’imaginer alors avant de devoir traiter l’intégralité de votre maison aux fumigènes et de devoir évacuer les lieux plusieurs jours, ne serait-il pas plus simple de traiter vos animaux ?

Pour cela, plusieurs solutions existent:

  • Les colliers

Celui que nous vous conseillons est le collier seresto valable pendant 8 mois et qui agit également sur les tiques. Il existe pour les chats et les chiens mais pour les chats, nous émettrons tout de même une réserve à cause des colliers et leur danger.

  • Les pipettes

Il suffit de l’appliquer sur la peau de l’animal au niveau de la nuque, par exemple, endroit difficile à atteindre par léchage.

Attention de ne pas mettre la pipette uniquement sur le poil, l’efficacité ne sera pas optimale.

Ne baignez pas votre animal dans les 48h suivant l’application. Elles peuvent se mettre tous les mois ou tous les 3 mois, en fonction de la marque choisie.

Certaines ne traitent que les puces , d’autres les tiques , certains vers et peuvent même atténuer une gale d’oreilles.

𝐸𝑥𝑒𝑚𝑝𝑙𝑒𝑠 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑐ℎ𝑎𝑡𝑠: 𝑎𝑑𝑣𝑜𝑐𝑎𝑡𝑒, 𝑠𝑡𝑟𝑜𝑛𝑔ℎ𝑜𝑙𝑑, 𝑏𝑟𝑎𝑣𝑒𝑐𝑡𝑜, 𝑏𝑟𝑜𝑎𝑑𝑙𝑖𝑛𝑒…

𝐸𝑥𝑒𝑚𝑝𝑙𝑒𝑠 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑐ℎ𝑖𝑒𝑛𝑠 : 𝑉𝑒𝑐𝑡𝑟𝑎, 𝑏𝑟𝑎𝑣𝑒𝑐𝑡𝑜, 𝑎𝑑𝑣𝑜𝑐𝑎𝑡𝑒,…

𝗔𝘁𝘁𝗲𝗻𝘁𝗶𝗼𝗻 𝘂𝗻𝗲 𝗽𝗶𝗽𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗮𝗻𝘁𝗶𝗽𝘂𝗰𝗲 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗰𝗵𝗶𝗲𝗻 𝗻𝗲 𝗽𝗲𝘂𝘁 𝗽𝗮𝘀 𝗲̂𝘁𝗿𝗲 𝗮𝗽𝗽𝗹𝗶𝗾𝘂𝗲́𝗲 𝘀𝘂𝗿 𝘂𝗻 𝗰𝗵𝗮𝘁 𝗮𝘂 𝗿𝗶𝘀𝗾𝘂𝗲 𝗱𝗲 𝘁𝘂𝗲𝗿 𝘃𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗮𝗻𝗶𝗺𝗮𝗹!!!

𝗟𝗮 𝗽𝗶𝗽𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗮𝗻𝘁𝗶𝗽𝘂𝗰𝗲 𝗰𝗵𝗶𝗲𝗻 𝗲𝘀𝘁 𝗲𝘅𝘁𝗿𝗲̂𝗺𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘁𝗼𝘅𝗶𝗾𝘂𝗲 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗲 𝗰𝗵𝗮𝘁.

  • Les cachets.

Certains sont appétants et seront ingérés comme une friandise d’autres devront être dissimulés dans de la nourriture.

𝐸𝑥𝑒𝑚𝑝𝑙𝑒𝑠 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑐ℎ𝑎𝑡𝑠: 𝑐𝑜𝑛𝑓𝑜𝑟𝑡𝑖𝑠, 𝑐𝑟𝑒𝑑𝑒𝑙𝑖𝑜.

𝐸𝑥𝑒𝑚𝑝𝑙𝑒𝑠 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑐ℎ𝑖𝑒𝑛𝑠: 𝑐𝑜𝑛𝑓𝑜𝑟𝑡𝑖𝑠, 𝑐𝑟𝑒𝑑𝑒𝑙𝑖𝑜, 𝑏𝑟𝑎𝑣𝑒𝑐𝑡𝑜, 𝑛𝑒𝑥𝑔𝑎𝑟𝑑…

  • En spray

Ce sont souvent des produits proposés en supermarché qui manquent d’efficacité. Il faut appliquer la bonne quantité de produits en fonction du poids ce qui n’est pas toujours facile avec le système de spray et asperger le pelage ne suffit pas, il faut réellement l’appliquer à la base des poils, ce qui n’est pas toujours chose facile, l’animal ayant peur de la sensation perçue. Cette méthode n’est pas idéale.

  • La poudre

Il s’agit d’une poudre à appliquer sur le pelage de l’animal, essentiellement dans les zones ou les puces aiment se nicher ( oreilles, torse, dos, croupe, plis,..) Cette méthode n’est pas la plus pratique non plus et de la poudre se retrouve facilement un peu partout dans la maison après application.

Nous vous déconseillons fortement tout ce qui n’est pas acheté chez votre vétérinaire ou votre pharmacien. Les alternatives de supermarché sont à fuir. Elles sont souvent plus pratique à l’achat pour le propriétaire mais soit elles ne seront pas efficaces, soit elles pourraient brûler la peau de votre animal.

Si vous n’êtes pas trop pour l’utilisation de produits chimiques, vous pouvez tester la terre de diatomée qui est naturelle mais attention à bien respecter ce qu’il vous sera conseillé . Naturel ne veut pas dire sans aucun risque. Il faudra appliquer la poudre sur le pelage de votre compagnon et dans son couchage avec quelques précautions. Cette poudre est irritante pour les poumons.

Si vous ne pouvez pas avoir rapidement un de ces produits et constatez une invasion sur votre animal, un petit shampoing à l’eau tiède ( antipuce idéalement) et le passage d’un peigne antipuce ( ou antipoux) sera déjà un bon début en attendant de pouvoir vous procurer le plus rapidement possible un traitement adéquat.

Nous ne conseillons pas l’utilisation des huiles essentielles.

À vous de choisir la méthode qui vous conviendra le mieux.

𝗣𝗲𝗻𝘀𝗲𝘇 𝗱𝗼𝗻𝗰 𝗮̀ 𝘁𝗿𝗮𝗶𝘁𝗲𝗿 𝗿𝗲́𝗴𝘂𝗹𝗶𝗲̀𝗿𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗮𝗻𝗶𝗺𝗮𝗹. 𝗡’𝗵𝗲́𝘀𝗶𝘁𝗲𝘇 𝗽𝗮𝘀 𝗮̀ 𝗱𝗲𝗺𝗮𝗻𝗱𝗲𝗿 𝗰𝗼𝗻𝘀𝗲𝗶𝗹 𝗮̀ 𝘃𝗼𝘁𝗿𝗲 𝘃𝗲́𝘁𝗲́𝗿𝗶𝗻𝗮𝗶𝗿𝗲.


Partager cet article
Merci pour votre vote !
Note de l’article 0 sur 5 (d’après 0 vote)
Réagir à l’article
0J'aime1J'adore

Laisser un commentaire

Nom
E-mail
Commentaire