Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

𝗟’𝗮𝗿𝗿𝗶𝘃𝗲́𝗲 𝗱𝘂 𝗰𝗵𝗶𝗲𝗻 𝗻𝗼𝘂𝘃𝗲𝗹𝗹𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗮𝗱𝗼𝗽𝘁𝗲́.

Nous allons vous donner quelques conseils pour que son arrivée chez vous se passe le plus sereinement pour lui et pour vous.

➡️ 𝗘̂𝘁𝗿𝗲 𝗱𝗶𝘀𝗽𝗼𝗻𝗶𝗯𝗹𝗲

Pour commencer, il est préférable d’être disponible quelques jours pour que son arrivée se passe le mieux possible. Prévoyez de l’accueillir la veille d’un week-end ou pendant vos congés, de façon à ce que la transition se fasse en douceur. Il se sentira moins perdu et sera rassuré pour l’accompagner dans sa nouvelle vie, vous pourrez ainsi faire mieux connaissance, lui présenter son nouvel univers et observer ses réactions.

➡️ 𝗟𝗲 𝗹𝗮𝗶𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗱𝗲́𝗰𝗼𝘂𝘃𝗿𝗶𝗿 𝗹𝗲𝘀 𝗹𝗶𝗲𝘂𝘅 𝗲𝘁 𝗲̂𝘁𝗿𝗲 𝗽𝗮𝘁𝗶𝗲𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗮𝘁𝘁𝗲𝗻𝘁𝗶𝗳.

A son arrivée, laissez le prendre connaissance de sa nouvelle maison. Si d’autres animaux sont au domicile, les présentations doivent être faites sous haute surveillance. Entre chiens, En exterieur, lors d’une balade serait le mieux. Avec des chats, il faut s’assurer que ces derniers aient un moyen de fuir ou de se refugier en hauteur, un endroit inaccessible au chien.
En règle générale, les chiens sont généralement curieux de tout ce qui les entourent, des nouvelles odeurs, il se peut que votre chien arrive chez vous comme s’il avait toujours vécu là…
Pour d’autres, le temps d’adaptation est plus long…
Si le chien est craintif, ne le forcez pas aux contacts directs, parlez-lui d’une voie douce, Laissez-lui le temps de reprendre confiance et venir spontanément, petit à petit, à vous. Il a pu être brutalisé ou être malmené par des adultes ou des enfants et continue de les craindre.
Expliquez aux enfants qu’il ne faut pas le brusquer par trop de caresses ou d’effusions bruyantes, ni courir vers lui.
𝙉𝙚 𝙟𝙖𝙢𝙖𝙞𝙨 𝙡𝙖𝙞𝙨𝙨𝙚𝙧 𝙪𝙣 𝙘𝙝𝙞𝙚𝙣 𝙨𝙖𝙣𝙨 𝙨𝙪𝙧𝙫𝙚𝙞𝙡𝙡𝙖𝙣𝙘𝙚 𝙖𝙫𝙚𝙘 𝙪𝙣 𝙚𝙣𝙛𝙖𝙣𝙩.
Laissez-lui le temps de prendre ses marques, il doit apprendre à vous connaitre, à découvrir son nouveau foyer et surtout comprendre qu’il ne craint rien et qu’il peut vous faire confiance.

➡️ 𝗟𝘂𝗶 𝗽𝗿𝗲𝗽𝗮𝗿𝗲𝗿 𝘂𝗻 𝗲𝘀𝗽𝗮𝗰𝗲 𝗯𝗶𝗲𝗻 𝗱𝗲́𝗳𝗶𝗻𝗶 𝗮̀ 𝗹’𝗶𝗻𝘁𝗲́𝗿𝗶𝗲𝘂𝗿

Offrez-lui un coin bien à lui, un coin tranquille hors des lieux de passage, où il pourra se réfugier ou se reposer s’il en éprouve le besoin, et où il ne pourra pas être déranger. Il aura besoin de calme pour modérer son stress.
Expliquez à vos enfants que le panier du chien est son endroit à lui, et qu’il faut respecter son intimité et son espace. Si votre enfant veut jouer avec votre chien ou le caresser dites-lui d’appeler le chien et de le laisser venir à lui. S’il ne vient pas spontanément, attirez-le avec une friandise 😉
De plus, s’il n’est pas à l’aise avec les cris, les jeux des enfants, il aura une solution de repli où il se sentira en sécurité et ainsi éviter toute réaction de défense.
Si à son arrivée, il monte sur le canapé (alors que vous souhaitez lui interdire), ne criez pas, faites-le descendre du canapé doucement en vous aidant d’une friandise que vous déposerez dans son panier en lui disant « panier ». Vous l’inviterez à comprendre que sa place à lui c’est dans son panier, un lieu qu’il pourra apprécier !
S’il pleure la première nuit, ne cédez pas à sa volonté, il doit comprendre que chacun a son espace et que le vôtre est différent du sien… vous pouvez le tranquilliser en lui mettant un de vos linges portant votre odeur, une veilleuse pourra également être utile si votre chien a peur du noir, vous découvrirez petit à petit sa personnalité.
Si vous lui interdisez votre chambre par exemple, ne cédez pas même s’il pleure la nuit, restez sur la même ligne de conduite, ce qui est interdit au début reste interdit durant toute sa vie.

➡️ 𝗟𝘂𝗶 𝗱𝗼𝗻𝗻𝗲𝗿 𝗮𝗰𝗰𝗲̀𝘀 𝗮̀ 𝗹’𝗲𝘅𝘁𝗲́𝗿𝗶𝗲𝘂𝗿 𝘀𝗼𝘂𝘀 𝘀𝘂𝗿𝘃𝗲𝗶𝗹𝗹𝗮𝗻𝗰𝗲

Le premier jour, faites visiter à votre chien le jardin en laisse. L’idéal serait d’avoir une longe, ainsi vous gardez le contrôle mais il peut aussi aller et venir librement. Laissez-le prendre les odeurs, passez du temps avec lui caressez le, et parlez-lui toujours d’une voie douce et apaisante.
Si votre compagnon est plutôt démonstratif et loin d’être craintif, n’hésitez pas à jouer avec lui pour commencer à créer une complicité.
𝘼𝙫𝙖𝙣𝙩 𝙙𝙚 𝙡𝙚 𝙙𝙚́𝙩𝙖𝙘𝙝𝙚𝙧, 𝙫𝙚́𝙧𝙞𝙛𝙞𝙚𝙧 𝙗𝙞𝙚𝙣 𝙦𝙪𝙚 𝙩𝙤𝙪𝙩 𝙚𝙨𝙩 𝙘𝙡𝙤̂𝙩𝙪𝙧𝙚́.
Si le chien est craintif sortez le en laisse dans votre jardin durant plusieurs jours voir semaine le temps que votre chien prenne ses marques et ne soit plus effrayé.
N’oubliez pas, que même avec un jardin, les promenades quotidiennes sont essentielles au bien être du chien.

➡️ 𝗢𝗿𝗴𝗮𝗻𝗶𝘀𝗲𝗿 𝗹𝗲𝘀 𝘁𝗲𝗺𝗽𝘀 𝗱𝗲 𝗿𝗲𝗽𝗮𝘀 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝗽𝗿𝗲́𝗰𝗮𝘂𝘁𝗶𝗼𝗻

Il faudra veiller à ce qu’il mange tranquille et seul en lui donnant le temps de s’adapter à sa nouvelle nourriture qui sera sans doute différente de celle à laquelle il était habitué au refuge. Si les 3 premiers jours, il boude sa gamelle ne vous inquiétez pas le changement d’environnement peut être stressant.
Assurez-vous qu’il mange à heure réguliere.
De même, essayez de canaliser son énergie, en maintenant la gamelle préparée en hauteur, le temps que le chien se calme de son agitation d’avoir à manger, et idéalement qu’il s’asseoit et attende sagement que la gamelle soit posée sans se jeter dessus.
Une fois sa gamelle donnée, ne lui reprenez pas immédiatement sous prétexte de lui montrer qui domine. Il pourrait déclencher une agressivité ou au contraire se dépêcher de manger de peur qu’on lui enlève. Chez les grands chiens, un tel comportement peut malheureusement entrainer un retournement d’estomac, dans la majorité des cas, fatal pour le chien.
𝑰𝒍 𝒆𝒔𝒕 𝒄𝒐𝒏𝒔𝒆𝒊𝒍𝒍𝒆́ 𝒒𝒖𝒆 𝒍𝒆 𝒄𝒉𝒊𝒆𝒏 𝒎𝒂𝒏𝒈𝒆 𝒂𝒑𝒓𝒆̀𝒔 𝒗𝒐𝒖𝒔 𝒆𝒕 𝒏𝒐𝒏 𝒆𝒏 𝒎𝒆̂𝒎𝒆 𝒕𝒆𝒎𝒑𝒔.
La meilleure alimentation est l’alimentation sèche (croquettes). Veillez à laisser toujours une gamelle d’eau à disposition.

➡️ 𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝗰𝗲𝗿 𝗮̀ 𝗶𝗻𝘀𝘁𝗮𝘂𝗿𝗲𝗿 𝗽𝗼𝘀𝗶𝘁𝗶𝘃𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗹𝗲𝘀 𝗯𝗮𝘀𝗲𝘀 𝗱𝗲 𝗹’𝗲́𝗱𝘂𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻

Si le premier jour, on laisse le chien découvrir son environnement, ne tardez pas à lui apprendre les bases de l’éducation.
Parfois inhibé à son arrivée, le chien adulte adopté prend souvent de l’assurance au fur et à mesure qu’il s’intègre dans la famille. Il faut donc lui apprendre dès le départ les règles de la maison avec fermeté mais douceur et toujours par méthode positive.
Gardez à l’esprit que ce qui est interdit aujourd’hui le sera également demain. En effet, si dès le départ vous interdisez à votre chien d’accéder à votre chambre, vous devrez maintenir cette interdiction. Vous ne devez jamais vous contredire sur les interdits… ainsi votre chien aura les repères nécessaires à son bien-être .
Tous les bons comportements devront être récompensés afin de le guider dans la bonne voie, à l’aide de ce qu’il aime le plus un jouet, des friandises, tout d’abord systématiquement puis, lorsqu’il sera plus fiable, de façon aléatoire.
Pour l’éducation de base, l’association des mots aux comportements peut être un bon début. Dites-lui « viens » lorsqu’il s’approche de vous, lorsqu’il s’assoit ou se couche, dites « assis » ou « couché ». Un MOT pour une ACTION, Evitez les phrases longues qu’il ne comprendrait pas.
Grâce à la constance et à la cohérence, votre compagnon comprendra plus vite ce que vous attendez de lui.
𝙍𝙖𝙥𝙥𝙚𝙡𝙚𝙯 𝙫𝙤𝙪𝙨 𝙦𝙪𝙚 𝙡𝙚𝙨 𝙥𝙪𝙣𝙞𝙩𝙞𝙤𝙣𝙨 𝙚𝙩 𝙡𝙖 𝙘𝙤𝙡𝙚̀𝙧𝙚 𝙨𝙤𝙣𝙩 𝙖̀ 𝙗𝙖𝙣𝙣𝙞𝙧.
𝙇𝙖 𝙥𝙖𝙩𝙞𝙚𝙣𝙘𝙚 𝙚𝙩 𝙡’𝙖𝙢𝙤𝙪𝙧 𝙨𝙤𝙣𝙩 𝙡𝙚𝙨 𝙘𝙡𝙚́𝙨 𝙙’𝙪𝙣𝙚 𝙖𝙙𝙤𝙥𝙩𝙞𝙤𝙣 𝙧𝙚́𝙪𝙨𝙨𝙞𝙚.

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Merci pour votre vote !
Note de l’article 0 sur 5 (d’après 0 vote)
Réagir à l’article
0J'aime0J'adore

Laisser un commentaire

Nom
E-mail
Commentaire