Partager cet article

𝗟’𝗔𝗣𝗣𝗥𝗘𝗡𝗧𝗜𝗦𝗦𝗔𝗚𝗘 𝗗𝗘 𝗟𝗔 𝗦𝗢𝗟𝗜𝗧𝗨𝗗𝗘

Un des motifs d’abandon qui revient souvent est « j’ai repris une activité, je ne peux pas laisser mon chien seul il hurle et/ou détruit tout durant mes absences ».

Nous allons vous montrer qu’activité professionnelle du maître et solitude du chien peuvent tout à fait être envisagées tant que le chien profite d’activités et de balades avec vous avant et après votre travail.
En effet, les conseils donnés ci-dessous ne pourront fonctionner qu’à la condition où votre chien puisse se dépenser énergiquement et psychologiquement par le biais d’activités et / ou de promenades.
Reprenons au commencement…
Lorsque vous accueillez votre chien pour la toute première fois, il est important de ne pas le surprotéger.
Il arrive fréquemment (et c’est tout à fait compréhensible) que l’humain déborde d’affection pour son toutou nouvellement arrivé. on l’a attendu avec tellement d’impatience, on est tellement heureux qu’il soit là et on lui montre en le couvrant de caresses, de bisous et on veut qu’il nous accompagne partout…
Sauf que… Votre chien va découvrir son nouvel environnement et peut être stressé. Votre « trop plein d’émotion » peut facilement le perturber, et il pourra développer des troubles de comportements. Il ne s’agit pas non plus de le laisser des heures seul quand vous l’accueillez à la maison. Il faut pouvoir le laisser quelques instants dans une pièce fermée. N’hésitez pas à aller dans une pièce voisine, vaquez à vos occupations quelques minutes et revenez dans la pièce en le récompensant à l’aide d’une petite friandise ou d’une caresse en lui disant « c’est bien toutou ».
Si votre toutou pleure, ouvrez la porte mais ignorez le : ne le regardez pas, ne lui parlez pas ne faites sentir aucune émotion. Votre toutou n’est pas là, tournez-lui le dos et faites-en sorte de vous occuper dans la même pièce que lui sans le regarder. Une fois qu’il ne sentira aucune émotion de votre part (positive ou négative) il arrêtera de pleurer et finira peut-être même par se coucher ou aller dans son panier. A ce moment-là et uniquement à ce moment, caressez-le et d’une voix enjouée, dites-lui « c’est bien toutou », avec caresses et / ou friandises. Recommencer l’exercice plusieurs fois dans la journée.
Une fois, l’exercice acquis, apprenez-lui à rester seul lorsque vous n’êtes plus présent dans votre maison, les premiers temps laissez votre chien dans une pièce fermée afin de limiter l’accès à toute la maison (en effet, plus l’espace est grand plus c’est anxiogène pour le chien). Ouvrez la porte de chez vous et éloignez-vous, en restant suffisamment proche pour entendre d’éventuels aboiements. Restez dehors quelques minutes et revenez. Si votre chien n’a rien fait, félicitez le chaleureusement. Si votre chien a aboyé ou pleuré durant tout le temps que vous étiez dehors, ne le grondez pas, mais ne lui montrez aucune émotion et reprenez l’exercice précédent.
Votre chien est là depuis un moment et vous ne l’avez pas forcément habitué à vos absences, car peut-être que vous ne travailliez pas au moment de son accueil par exemple, pas de panique, reprenez ce qui a été cité ci-dessus pas à pas, et les choses rentreront dans l’ordre.
La patience sera de mise mais vous y arriverez.
𝗖𝗵𝗮𝗾𝘂𝗲 𝗰𝗵𝗶𝗲𝗻 𝗲𝘀𝘁 𝗱𝗶𝗳𝗳𝗲́𝗿𝗲𝗻𝘁, 𝗰𝗵𝗮𝗾𝘂𝗲 𝗵𝘂𝗺𝗮𝗶𝗻 𝗹’𝗲𝘀𝘁 𝗲́𝗴𝗮𝗹𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁.
𝗔𝗽𝗽𝗿𝗲𝗻𝗲𝘇 𝗮̀ 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗮𝗻𝗰𝗲 𝗲𝘁 𝘀𝗼𝘆𝗲𝘇 𝗽𝗮𝘁𝗶𝗲𝗻𝘁.
Peut être une image de chien et texte qui dit ’Les animaniacs Pas de panique... VOTRE CHIEN ABOIE OU DÉTRUIT EN VOTRE ABSENCE, DES SOLUTIONS EXISTENT! www.lesanimaniacs.fr’

Partager cet article
Merci pour votre vote !
Note de l’article 0 sur 5 (d’après 0 vote)
Réagir à l’article
0J'aime0J'adore

Laisser un commentaire

Nom
E-mail
Commentaire