Partager cet article

𝗘̂𝘁𝗿𝗲 𝗳𝗮𝗺𝗶𝗹𝗹𝗲 𝗱’𝗮𝗰𝗰𝘂𝗲𝗶𝗹, 𝗰’𝗲𝘀𝘁 𝗾𝘂𝗼𝗶 𝗲𝘅𝗮𝗰𝘁𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 ?

Beaucoup s’intéresse à la question mais n’ose pas se lancer dans l’aventure par manque d’informations. Éclaircissons le sujet et répondons à quelques questions.

 𝑸𝒖𝒊 𝒑𝒐𝒖𝒗𝒆𝒛-𝒗𝒐𝒖𝒔 𝒂𝒄𝒄𝒖𝒆𝒊𝒍𝒍𝒊𝒓 ?

Vous pouvez tout d’abord accueillir tout type d’animal : chat, chien, NAC selon vos affinités et l’association avec laquelle vous travaillerez. Il vous suffit de dire l’animal que vous souhaitez accueillir. Les SOS sont nombreux et concernent tout type d’animal : bébé à biberonner, jeune, adulte, sénior, en bonne santé, malade, à sociabiliser …. Il n’est pas donné à tout le monde de biberonner un animal , de le soigner , en fonction des soins à prodiguer, ou encore de le sociabiliser…. Même si cela s’apprend avec de bons conseils, il faut absolument que vous soyez honnête avec l’association sur vos compétences et vos attentes.

 𝑪𝒐𝒎𝒃𝒊𝒆𝒏 𝒅𝒆 𝒕𝒆𝒎𝒑𝒔 𝒑𝒐𝒖𝒗𝒆𝒛-𝒗𝒐𝒖𝒔 𝒍’𝒂𝒄𝒄𝒖𝒆𝒊𝒍𝒍𝒊𝒓 ?

La durée de l’accueil peut varier, il dépend de chaque situation. En effet les jeunes animaux trouvent généralement plus facilement une famille qu’un animal adulte par exemple … Mais si vous accueillez une maman et ses chatons, ses derniers ne pourront partir qu’à l’âge de 3 mois et puis seulement après la maman sera mise à l’adoption… Il faut donc avoir conscience de la durée d’accueil que vous pouvez accorder à ce sauvetage. Certaines familles ne peuvent pas accueillir plus d’un mois, d’autres peuvent accueillir à durée indéterminée. Cela sera un indicateur sur l’animal que peut vous confier l’association. Si c’est juste le temps d’une convalescence, d’une quarantaine, d’un sevrage, d’une adoption, ou jusqu’à la fin de sa vie, souvent appelé panier retraite. Et il faudra que vous puissiez accueillir les visites de potentiels adoptants dans le cas d’animal adoptable. Si vous craquez sur l’animal et que vous souhaitez l’adopter, les familles d’accueil sont généralement prioritaires pour cela. Si le cadre de vie que vous proposez à l’animal lui correspond bien évidemment, l’association est en droit de décider que non. Les exigences ne sont pas les même pour un accueil temporaire et un accueil définitif. Par exemple, Si vous êtes en appartement, et que vous accueilliez un chat qui demande sans cesse à sortir, pour le garder enfermé quelques semaines le temps d’un accueil ce serait envisageable mais définitivement, ca ne le serait pas, au risque que l’animal soit malheureux au final et ce n’est pas le but recherché.

𝑸𝒖𝒊 𝒇𝒊𝒏𝒂𝒏𝒄𝒆 𝒍𝒆𝒔 𝒇𝒓𝒂𝒊𝒔 𝒍𝒊𝒆́𝒔 𝒂̀ 𝒄𝒆𝒕 𝒂𝒄𝒄𝒖𝒆𝒊𝒍 ?

Les frais vétérinaires sont à la charge de l’association. Bien sûr toute visite chez le vétérinaire doit avoir été validée en amont avec l’association. Et dans bons nombres de cas, la nourriture également , et la litière, pour les chats, sont fournis. A confirmer avec l’association avec laquelle vous travaillerez bien sûr. Certaines prêtent également du matériel si besoin, comme un bac à litière, une cage de convalescence, une cage de transport, …

 𝑶𝒖̀ 𝒍’𝒂𝒄𝒄𝒖𝒆𝒊𝒍𝒍𝒊𝒓 𝒄𝒉𝒆𝒛 𝒗𝒐𝒖𝒔?

Vous devrez avoir, dans la majorité des cas, une pièce fermée où accueillir l’animal dans ces débuts. Le temps de vous assurer que son état sanitaire est bon, quand il est inconnu et surtout le temps d’établir un lien de confiance entre vous et l’animal. Cette pièce isolée est primordiale si vous avez d’autres animaux à votre domicile et fortement conseillée si ce n’est pas le cas.

 𝑪𝒐𝒎𝒃𝒊𝒆𝒏 𝒅’𝒂𝒏𝒊𝒎𝒂𝒖𝒙 𝒑𝒐𝒖𝒗𝒆𝒛-𝒗𝒐𝒖𝒔 𝒂𝒄𝒄𝒖𝒆𝒊𝒍𝒍𝒊𝒓 ?

Vous pouvez en accueillir un seul, une fratrie ou tout une famille, en fonction de la place dont vous disposez. Et aussi du temps dont vous disposez. Accueillir des chatons à biberonner sans maman occupera une bonne partie de votre temps par exemple, accueillir un chat adulte sociable et indépendant beaucoup moins. Accueillir un chiot nécessitera beaucoup de temps également puisque vous allez participer à son éducation, accueillir un adulte bien dans ses pattes en nécessitera un peu moins. Une fois de plus c’est à vous de le signaler à l’association afin que l’accueil se passe le mieux possible pour vous, le (ou les) pensionnaire(s) et l’association partenaire. Cette dernière vous demandera sûrement de remplir un formulaire et réalisera sûrement une visite à votre domicile avant de vous confier un animal.

Vous l’aurez compris, en échangeant avec l’association sur vos attentes, vous pourrez accueillir un ou des petits protégés sans soucis. Il vous suffira alors de le nourrir, de le loger, de le soigner et de le chouchouter comme si c’était le vôtre. Le laisser partir vous remplira de tristesse, puisqu’il aura occupé une place dans votre cœur, mais vous pourrez vous projeter dans le prochain sauvetage d’un animal en détresse et participer ainsi à sauver une nouvelle vie. L’aventure vous tente, alors contactez vite une association de votre secteur .


Partager cet article
Merci pour votre vote !
Note de l’article 0 sur 5 (d’après 0 vote)
Réagir à l’article
0J'aime0J'adore

Laisser un commentaire

Nom
E-mail
Commentaire